Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Œuvre d’honneur : Arnaldo Pomodoro, L’Inizio del tempo n.2

pomodoro banner

La fascination exercée par cette œuvre, outre la solution compositionnelle imposante et la maîtrise de l’artiste dans la combinaison technique et rhétorique des matériaux qui la composent, réside également dans son histoire et, jusqu’à aujourd’hui, dans son emplacement : le Schiller-Gymnasium de Cologne, qui n’est pas un musée mais un établissement d’enseignement.

Cette œuvre a commencé sa seconde vie lorsque Anna Kiehl, petite-fille de l’architecte Franz Lammersen – à qui Pomodoro en a fait don – est entrée en possession de l’œuvre après les décennies pendant lesquelles elle a été exposée sur un mur du gymnase de Cologne.

L’œuvre était marquée non seulement par le passage du temps, mais aussi par les graffitis que les jeunes élèves de l’école avaient gravés sur sa surface. Anna a demandé au Maestro et à la Fondation Pomodoro de s’occuper de sa restauration. Avec le cinéaste Thomas Ziegler, ils ont documenté son déplacement de Cologne à Milan, jusqu’à la Fondation Pomodoro, où une restauration rigoureuse a été effectuée par Pomodoro lui-même.

Restée pendant plus de cinquante ans, jusqu’en 2021, dans les espaces communs de l’école de Cologne, privée de la visibilité et de la reconnaissance qu’elle aurait méritées, l’œuvre a en quelque sorte souffert d’avoir été retirée de la scène et du débat artistiques.