Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation. En continuant vous acceptez l'utilisation des cookies OK

Paolo Pellegrin: "Alpes"

 

Paolo Pellegrin:

PAOLO PELLEGRIN : "ALPES"

Exposition du 22 juin au 30 septembre 2020

Nous sommes particulièrement heureux de proposer au public français cette exposition, du grand photographe italien Paolo Pellegrin dont l'inauguration se veut également un signe d'espoir après une période difficile et dramatique. Les Alpes de Pellegrin doivent être lues comme une invitation au voyage vers une nature avec laquelle il est plus que jamais nécessaire de se réconcilier. Tel est le sens de cette exposition dont la réalisation a été possible grâce à la précieuse collaboration du Fort de Bard et de l'agence Magnum Photos.

Paolo Pellegrin 

paolo pellegrin magnum photos paolo pellegrin

Reconnu depuis des années comme l’un des plus grands photographes du monde entier, Paolo Pellegrin est né à Rome en 1964 où il a fait des études d’architecture avant de se consacrer à la photographie. Entre 1991 et 2001, il a été représenté par l’Agence VU, en rejoignant ensuite la prestigieuse Agence Magnum Photos. Pendant dix ans, il a travaillé pour Newsweek. Pellegrin est lauréat de nombreux prix, dont le Robert Capa Gold Medal Award et le World Press PhotoAward, qu’il a reçu à plusieurs reprises. En 2006, il s’est vu décerner la bourse W. Eugene Smith en photographie humaniste. En trente ans de carrière, il a su aborder les principaux sujets qui traversent notre présent, des guerres aux effets du changement climatique. Son travail fait de lui l’un des témoins les plus lucides de notre époque et son regard très personnel sur la nature résonne toujours avec justesse. De novembre 2018 à mars 2019, le musée MAXXI de Rome a accueilli l’exposition Paolo Pellegrin. Un’antologia rassemblant plus de 150 œuvres du photographe. Parmi ses publications : Alps – Aosta Valley (Forte di Bard editore. Italie, 2019); Paolo Pellegrin, sous la direction de Germano Celant (Silvana Editoriale, Italie, 2018), Terre Spezzate (Contrasto, Italie, 2016); 100 Photos de Paolo Pellegrin pour la liberté de la presse (Reporters Sans Frontières, France, 2013); Paolo Pellegrin (Kunstfoyer derVersicherungskammer Bayern, 2012); Dies Irae (Contrasto, Italie, 2011) ; Photo Poche (Actes Sud, France, 2010) ; As I Was Dying (Actes Sud, France, 2007) ; Double Blind (Trolley, UK, 2007); Kosovo 1999-2000:The Flight of Reason (Trolley, USA, 2002) ; L’au-delà est là (Le Point du Jour, France, 2001) ; Cambogia (Federico Motta Editore, Italie, 1998), Bambini (Sinnos, Italie, 1997).

Et pourtant, l'homme qui travaille avec la prestigieuse agence Magnum Photos depuis 2001 n'est pas seulement un excellent photojournaliste, il est quelque chose de plus et de différent : c'est un artiste. Ses plans, en effet, sont toujours animés par une intention, une force, une poésie qui va bien au-delà du simple témoignage. Grâce à son regard aiguisé et profond, il sait saisir la vérité cachée des choses et évoquer des univers cachés, au nom d'un savoir plus complexe qui ébranle les certitudes et les clichés, nous invitant à regarder le monde selon des lignes de fuite qui ne vont absolument pas de soi. Et cela est encore plus évident dans les photos qui traitent de la nature, de sa beauté et de ses blessures, photos qui constituent une dimension de son travail peut-être moins  connue, mais pas pour cette raison moins importante.

L’exposition Alpes

C'est précisément à ce côté peu connu de l'art de Pellegrin qu'appartiennent les vingt-deux images qui composent l'exposition "Alpes" proposée par l'Institut culturel italien de Paris. Prises dans les montagnes enneigées de la Vallée d'Aoste, ces splendides photographies révèlent un monde alpin tout en noir et blanc, fait de contrastes de lumière et de matière, de perspectives insolites et trompeuses, de traces éphémères en mouvement continu. Ils racontent un monde alpin hiératique et silencieux, suspendu dans son altérité hivernale et minérale.

Comme nous le savons, même lorsqu'elle semble intacte, l'image de la nature est toujours une construction culturelle, dont les contours se dessinent à partir du regard des hommes qui cherchent ce qu'ils désirent ou ce qu'ils craignent. Conscient de ce lien indissoluble entre nature et culture, le photographe né à Rome en 1964 révèle dans ses clichés une montagne abstraite et insaisissable, mais dotée d'une évidence très concrète qui en révèle toute la force mystérieuse, inaccessible et lointaine. Une montagne qui suscite la peur et exerce en même temps une puissante fascination, qui exige le respect et invite à la découverte. C'est ce que nous disent ses images avec leur force et leur beauté, confirmant une fois de plus le talent incontestable d'un photographe capable de s'exprimer au-delà de toutes les catégories et frontières, surprenant le spectateur et le poussant à découvrir de nouveaux horizons.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre du cycle d’évènements Un jardin de culture : la saison estivale d'événements dans le jardin de l'Institut culturel italien de Paris.

--------

Contact Presse Institut culturel italien

Giulia Gentile

giulia.gentile@esteri.it 

+33 1 85 14 62 61


2922