Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation. En continuant vous acceptez l'utilisation des cookies OK

Exposition : Gramsci, les Cahiers de Prison et la France

 

Exposition : Gramsci, les Cahiers de Prison et la France

Gramsci, les Cahiers de Prison et la France

Exposition du 24 septembre au 15 octobre 2020
Vernissage le mercredi 23 septembre à 19h

30 04 gramsci4
(c)Fondazione Gramsci

 

La première exposition en France des Cahiers de Prison d’Antonio Gramsci

Pour célébrer la richesse et la vivacité de la pensée d’Antonio Gramsci, la Fondation Gramsci et l’Institut culturel italien de Paris vous invitent à découvrir l’exposition « Gramsci, les Cahiers de prison et la France ». Parmi les documents exposés figurent des autographes et, pour la première fois en France, plusieurs de ses Cahiers de prison, ainsi que des lettres tirées de sa riche correspondance. Ces documents seront accompagnés d’extraits de ses écrits ainsi que d’une sélection de livres, revues et journaux issus de sa bibliothèque. Une vidéo retracera la trajectoire biographique de l’intellectuel et la diffusion internationale de sa pensée. L’exposition documente aussi l’intérêt constant qu’Antonio Gramsci a porté à l’histoire française et met en lumière l’influence durable qu’ont exercée de nombreux écrivains français sur sa pensée.

Le vernissage aura lieu en présence de Francesco Giasi, directeur de la Fondazione Gramsci, de Romain Descendre, professeur en études italiennes à l’École normale supérieure de Lyon et co-auteur du volume Gramsci in Francia et de Davide Luglio, professeur en études italiennes à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Jusqu’au 15 octobre. (du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h à 18h, ainsi qu’en soirée lors des manifestations

Dans le cadre de l’exposition :

vendredi 25 septembre de 10h à 18h à l’IIC colloque international : « Culture et construction de l’hégémonie dans la pensée d’Antonio Gramsci » Plus d'informations ici


mardi 29 septembre à 19h30 à l’Institut culturel italien
projection de Nel mondo grande e terribile de D. Maggioni, L. Perini et M.G. Perria (I 2017 78’, vostf)  - Plus d'informations ici

 

Quelques notes sur l'exposition

Il est évident que la pensée d’Antonio Gramsci est d’une très grande actualité. Le penseur né à Ales, en Sardaigne, en 1891 et mort à Rome le 27 avril 1937, après avoir passé presque dix années dans les prisons mussoliniennes, a été un précurseur intelligent et visionnaire sur de nombreuses questions qui sont encore aujourd’hui au centre du débat collectif, et il a su appréhender la complexité de problématiques difficiles et contradictoires, en cernant leurs contours et en indiquant le cadre théorique nécessaire pour pouvoir les soumettre à un examen efficace. Pensons à la question méridionale, au rôle des intellectuels, à la dimension populaire nécessaire de la culture, à ses considérations sur Machiavel ou au problème de l’hégémonie culturelle, qui fait actuellement l’objet d’un vaste débat dans le monde entier. La dense réflexion gramscienne, élaborée en grande partie pendant ses dures années d’emprisonnement, contient de nombreuses intuitions dont la particularité s’offre à notre présent comme une invitation à la discussion. La pensée du fondateur de l’Ordine nuovo est d’ailleurs étudiée et commentée aux quatre coins de la planète, et en particulier en France, comme en témoigne le grand nombre de traductions, de publications, de congrès et de séminaires qui lui sont consacrés.

Dans ce contexte caractérisé par un intérêt renouvelé pour une pensée originale et stimulante, l’exposition présentée à l’Institut culturel italien de Paris – organisée avec la Fondazione Gramsci et intitulée Gramsci, les Cahiers de prison et la France – entend mettre à la disposition du public un important répertoire de documents et en particulier, pour la première fois en France, les manuscrits originaux de douze des trente-trois célèbres Cahiers de prison, dans lesquels le détenu Gramsci a patiemment et obstinément annoté ses pensées, ses réflexions, ses souvenirs, ses commentaires et ses traductions, en jetant peu à peu les bases fondamentales de sa pensée. Outre les Cahiers, un riche ensemble de lettres, de documents, de livres, de journaux et de revues montre l’importance qu’ont eue pour la réflexion gramscienne l’histoire et la culture françaises, à l’intérieur de laquelle la Révolution de 1789 joue bien évidemment un rôle clé. La très précieuse trace de cette vaste activité intellectuelle possède évidemment une grande valeur philosophique et culturelle, mais elle doit aussi être interprétée comme le témoignage inoubliable d’un acte extrême de résistance politique à la dictature du fascisme, qui voulait empêcher un opposant d’agir et de penser en homme libre.

Par-delà l’histoire politique personnelle de Gramsci et le rôle qu’il a joué à l’intérieur de l’histoire du marxisme, la vaste et complexe réflexion politique, philosophique et culturelle de l’auteur des Cahiers de prison est aujourd’hui un élément incontournable de la culture italienne, et pas seulement italienne. En effet, la pensée gramscienne est considérée partout comme un instrument indispensable pour comprendre notre présent et l’affronter dans une perspective critique. Tel est le sens de l’exposition que nous présentons, pour la réalisation de laquelle nous remercions la Fondazione Gramsci et en particulier son directeur, Francesco Giasi, ainsi que la Fondazione di Sardegna, dont le soutien a été pour nous décisif.

 

 

Exposition en  collaboration avec la Fondazione Gramsci et avec le soutien de la Fondazione di Sardegna et de Banca Intesa.
Dans le cadre du Festival de littérature & culture italiennes ITALISSIMO

 

 

 

Institut Culturel Italien, 50 rue de Varenne, 75007 Paris
Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 15h à 18h et en soirée lors des manifestations. Entrée libre


2954